Etre tout et son contraire!

Je remarque que depuis quelques années mes publications Facebook ont un thème en commun : une invitation à vivre sa vie, la vivre pleinement et d'oser se confronter à ses peurs et surtout d'avoir le courage d'être soi dans sa plus parfaite imperfection. 

Je passe ma vie à inviter des personnes à prendre leur place, à juste « ETRE » dans leur place, simplement, sans masque , sans peur.

Si ce message me tient tant à cœur c'est que je fus une véritable "handicapée de l'acceptation de Soi" et encore aujourd'hui : Je cherche, je chemine, j'accepte , je rejète, je dis oui et je dis non... Je suis en pleine contradiction  permanente. 

Je connais par cœur ce sentiment d'être bancale et de ne pas savoir quoi faire quoi dire au lieu de juste être soi en gouttant sa propre justesse. L'enseigner me permet d'attirer à moi des personnes ayant une problématique similaire sous des facettes différentes. C'est très amusant de constater à quel point , ceux qui sont autour de nous ne sont que des miroirs, des projections de nos propres qualités et limites . Cela m'aide à « guérir » chaque jour un peu de ce manque de tolérance et de compassion pour moi même ( les cordonniers et bla bla...) 

 

Cette semaine je me retrouve confrontée au saut dans l'inconnu, dans le vide : la peur au ventre !

C'est très, c'est trop, c'est tellement intense que mon corps n'arrive pas à se relâcher et à se détendre jusqu'à ce que je goûte le moment présent. Je me dis que si j'avance minute par minute ; je ne vais pas m'inquiéter ou projeter ce qui se passera dans l'heure qui suit. La présence à moi m' apporte la solution . Je prends conscience de l'ampleur des blocages qui empêche la vie de circuler en moi, les peurs, projections, inquiétudes qui font que rien ne change et que je passe parfois à côté d'une vie aussi riche, animée, joyeuse, qu'elle pourrait l'être. Et dans cette expérience et tant d'autres : J'apprends ! Plus que je ne l'avais fait en lisant tous les livres de développement personnel de l'année. Au lieu de réfléchir à ma vie je vis ! Et je sens mon énergie bouger, ma structure se modifier, les lunettes de ma réalité se teinter différemment.

Les concepts facebookiens sont très beaux, inspirants, mais restent théoriques ! De douces mélodies sonnant comme du miel à nos oreilles et confortant notre vision des choses mais de là à agir ... aie! DANGER! MAYDAY MAYDAY!!! Euh non pas moi, pas maintenant, pas possible !

Ce sont finalement des messages à soi même, qui semblent destinés à l'autre mais qui sont en fait le reflet de nos propres désordres, manques, failles, doutes, défauts et vibrations...  très révélateur du message que nous avons à porter dans ce monde. 

 

Comment être soi ? Travailler son authentique ?

Je pensais être très à l'aise avec ma voix, mais je me rends compte que sortie du contexte professionnel, je suis comme tout le monde, la petite Carole avec des couettes qui veut bien faire, ni trop ni trop peu, demande la permission d'exister et passe du coup juste à côté de ses pompes.

Pourquoi une telle dualité ? Pourquoi puis je être l'inspiratrice, l'experte d'un côté et l'inverse en d'autres circonstances ? Connaissez-vous, vous aussi, cette sensation de pouvoir être, tout et son contraire ?

 

Le chant a été et reste l'instant, le moyen, d'expérimenter la présence , cette conscience infinie où rien n'importe puisque tout est là ! Je pense et j'espère que comme moi, chacun trouve un moyen , une occasion, une circonstance de vivre pleinement cet état particulier . Y revenir sur commande et en toutes circonstances est un véritable exercice de style à la fois physique, émotionnel et énergétique. Heureusement le chant m'offre cet espace, me permet d'y revenir quand je suis ballotée par le vent des émotions et des énergies et c'est bon de s'y sentir blottie, sans jugement, sans « peux mieux faire », juste là, pleinement là !

La voix est une véritable identité, elle transpire qui l'on est et dans quel état, nos failles et nos forces. Savoir décrypter une voix, c'est un peu devenir mentaliste ou madame Irma : c'est développer la faculté de lire entre les lignes et plus écouter l'intention que la mécanique des mots.

Comprendre ce qui se joue lorsque l'on adopte cet état de présence est un pas de plus vers la réalisation et l'acceptation de soi : ce moment est juste divin.

 

Les deux faces d'une même pièce! Nous sommes humain donc dual! C'est la magie de cette vie aussi étrange ou réconfortante: je sais que pour toucher l'un je dois être l'autre! Finalement c'est rassurant cette prise de conscience c'est une invitation à voir les choses autrement et à se regarder avec tendresse et humilité!

 

Avez vous déjà rencontrer quelqu'un de drôle , de jovial, de décomplexé, de libre? Avez-vous contemplé la face B de son identité? L'avez vous vu triste, angoissé, fermé, cynique? : les deux faces de la même pièce!

 

Vous êtes timide, perdu, timoré, c'est que vous portez en vous le potentiel de l'extrême inverse ( d'ailleurs on le constate très bien chez des personnes qui boivent un petit coup et qui deviennent complètement désinhibées )!  Je ne fais évidement pas l'apologie de substances illicites, inutile! L'alcool comme le reste des drogues vous permettent d'accéder à l'un des " personnages" que vous n'osez pas expérimenter en conscience! et il y a tant d'autres moyens d'y parvenir de façon naturelle et saine et agréable! Encore faut il faire le choix d'essayer autre chose!

 

Et vous, quelle activité vous permet d'accéder à cette plénitude ?