Hypersensibilité

Je me considère comme hypersensible parce que je suis très vite dévastée par des tsunamis émotionnels ! Depuis toute petite, comme si mon corps réagissait encore plus vite que mon cerveau ! 

Submergée, sensible, émotionnelle, rapidement en empathie avec l'autre, comprenant immédiatement ce qu'il cache, ressentant la vibration bien au delà des mots ! C'est pratique mais c'est aussi extrêmement épuisant d'être un brin d'herbe sous l'emprise

du vent ! Une chose est sûre, je ressens plus fort que beaucoup, tout, le beau comme le pire : je m'extasie devant un coucher de soleil, un oiseau qui se perche sur une branche, un rire d'enfant, je pleure devant un dessin animé... aux yeux du monde je peux paraître faible, chouineuse, une fillette, toutes ces expressions que j'ai entendu enfant et auxquelles j'ai cru avant de comprendre que même si cette hypersensibilité n'est pas toujours facile à vivre, le revers de la médaille est juste sublime à ressentir !

Jouir de ses sens, redécouvrir la vie à chaque instant et ne jamais perdre cette qualité d'émerveillement c'est génial : alors oui pour la grande majorité des gens je passe pour une perchée ou une illuminée qui n'a jamais rien vu, mais moi je sais, je sais au fond de moi que c'est juste et que c'est l'une des plus belles façons d'être au monde !

Parfois on dit que les hyper-sensibles sont des personnes émotives qui n'ont pas assez vécu leur émotion : probablement pour certaines, pour d'autres je pense que j'ai laissé couler tellement de larmes dans ma vie depuis que je suis enfant que certains pourraient s'y noyer ! Mais je suis d'accord quand on ne vit pas ses émotions à fond et que l'on ne se laisse pas traverser par elles, au bout d'un moment la coupe est pleine.... et la moindre petite offense, le moindre mot, le moindre regard peut te blesser comme un coup de poignard ! Certains ne comprennent pas, mais beaucoup d'autres savent exactement de quoi je parle lorsque je prends cet exemple !

J'ai écrit un texte la dessus, lorsque dévastée par un mot de trop j'accusais mon bourreau d'être inhumain, ne voyant pas que j'étais seule responsable de mon état émotionnel … le jour où j'ai compris comment les exprimer, comment les vivre , j'ai commencé à écouter d'une façon différente ces offenses comme des "points de vue" intéressants que j'étais désormais capable d'accepter ou de laisser à l'autre... je prenais enfin en considération la nécessité de veiller à mon hygiène émotionnelle .

 

Voici ma boite à outils magique :

C'était simple mais encore fallait il y penser et y consacrer le temps nécessaire au lieu  de fonctionner comme une cocotte minute à patte en permanence persuadée que rien ne me touchait et que je pouvais encore et encore supporter ces multiples douleurs comme autant d'hématomes de l'âme que je ne parvenais ni à exprimer ni à panser... un véritable déni là où tant d'autres braillent, gueulent, s'expriment , ne laissent rien passer , posent leur limite avec tant de facilité !

 

Aujourd'hui je sens toujours les émotions me transporter, certaines me dévaster, je me laisse le temps de les vivre, les transmuter, elles passent plus vite même si toujours intenses : elles font partie du jeu, de mes jeux et sans elle comment pourrais-je être pleinement moi ?

 

Ce n'est pas simple d'être moi, j'ai toujours pensé que cette douleur était tellement intense que j'aurai pu en mourir plus d'une fois, j'écrivais un jour sur mon journal intime : «  j'ai mal à la vie comme d'autres ont mal à la tête », mais avec le temps cette sensibilité exacerbée a rendu aussi mon monde plus merveilleux, savoureux, unique et coloré … de toutes façons je n'ai pas le choix, c'est mon mode de fonctionnement celui qui me fait mal autant qu'il m'illumine ( les deux faces de la même pièce )... je supporte désormais ces nuages, ces orages comme un cycle de vie permettant d'accéder au soleil... et rend légitime cette sensibilité qui se vit dans chacun de mes sens … j'accepte mon "humain" en moi!

 

Les hyper-sensibles sont souvent de véritables artistes, de très bons pédagogues, de merveilleux interprètes, comédiens … apprendre à laisser la vie te secouer pour ne jamais te figer, t'endurcir, pour toujours pouvoir te renouveler, te réinventer... n'est ce pas merveilleux ?

 

Chers hyper-sensibles, soyez heureux , le monde a besoin de vous et de votre vision du monde ! Veillez à votre hygiène émotionnelle, oui vous riez, chantez, pleurez plus fort et vous avez aussi le potentiel de vivre chaque instant plus intensément que le commun des mortels ! Alors sautons dans la vie et savourons dès maintenant !

 

Carole Jobard