Les chansons médicaments

 

 

Je suis née avec la chanson comme d'autres naissent avec les skis au pied ! Il y a des concepts qui nous collent tellement à la peau depuis toujours que ça nous paraît une évidence. 

La chanson fait partie de ma vie comme, les étoiles, le soleil, la lune. C'est un élément vital qui accompagne chaque moment important de ma vie : de la votre aussi j'imagine!?

Je ne peux envisager une vie sans chanson, sans musique, sans chant : la chanson est collée à jamais sur mes lunettes et ma façon de voir la vie.

J'ai écouté des chansons en boucle jusqu'à les savoir par cœur, j'en écoutais en m'endormant, et j'en chantais certaines autres jusqu'à l'épuisement !

Certaines me donnaient la pêche, d'autres l'envie de pleurer... d'autres me laissaient complètement indifférente ou ne me plaisaient carrément pas ! 

Avant d'être capable de choisir mes chansons, c'est mon père qui me les proposait : elles émanaient de son histoire, de son parcours, de son énergie. Nous avons donc été élevées ma sœur et moi à la mode variétés françaises, Jojo Hallyday devant , Joe Dassin, Sardou, Lama pour ne citer que les principaux !

J'ai adoré cette époque de partage familiale où les fêtes de famille finissaient en bœuf collectif : probablement les beaux souvenirs de mon enfance et adolescence. 

Plus tard j'ai choisi celles qui me faisaient vibrer, m'animaient , m'attiraient.

 

J'ai compris bien plus tard que le rôle de ces chansons était bien plus que juste « égayer » une soirée.

 

Une chanson, comme un livre à une structure énergétique. 

On la choisi parce qu'à un moment donné sa fréquence résonne avec la nôtre. Elle va vibrer avec nous pour nous offrir une information. Cela peut être un état d'être à reconnecter, une blessure à guérir.... elle apporte son message, puis elle poursuit son chemin. 

C'est pour cela qu'il existe tant de chansons, que nous pouvons en chanter une de façon obsessionnelle pendant quelques temps et ne plus du tout avoir envie de la chanter ou de l'écouter ensuite : le message est passé , l'information diffusée à son niveau, on passe à autre chose.

C'est pourquoi on évolue dans ses choix musicaux, on cherche, on change et les chansons que j'adorais hier peuvent être bien différentes de celles d'aujourd'hui...

 

Si je laisse l'énergie de la chanson passer à travers moi je vais ressentir toutes les émotions et sensations qui vont avec : montée de larmes, joies, fou rires, nostalgie, colère, angoisse … et ces chansons là ( celles que je ressens intensément ) sont de véritables chansons « médicaments ». Elles viennent déloger des émotions ou des cristallisations énergétiques refoulées. Si l'on accepte de ressentir son émotion, la chanson agit très rapidement, si l'on refuse de ressentir la douleur ou la sensation, elle va agir jusqu'à ce que le nettoyage se fasse.

 

C'est exactement pour cela, que l'on va pleurer toutes les larmes de son corps sur des chansons romantiques et mélodieuses lors d'une rupture sentimentale, un deuil... ces chansons aident à vivre ce que l'on refuse de ressentir dans la « vraie vie ».

 

Vous conviendrez avec moi qu'il est rare d'écouter «  Tata Yoyo » quand on vient de se faire plaquer ?

 

Lorsque les personnes que j'accompagne sentent passer la chanson à travers eux, ils sont traversés de plein fouet par l'émotion livrée avec : c'est intense, cela peut être bouleversant, sensible ou juste touchant ! On quitte alors la sphère mentale pour n'être que ressenti et connexion au corps … La difficulté réside non pas à cet état d'être mais au fait de résister à cette énergie de changement qui opère.

 

Bloquer pour ne pas ressentir cette émotion c'est mettre une chape de plomb sur une énergie colossale qui a besoin de mouvement : on ne contient pas longtemps une rafale de vent ! La résistance est encore plus douloureuse et nous replonge instantanément dans les affres du mental.

 

Et puis un jour, on s'autorise : l'effet s'atténue, le stock émotionnel diminue, on passe à une autre énergie pour accéder à un nouvel état d'être... 

 

On ne choisi jamais une chanson par hasard non plus !

 

Qu'est ce que j'en envie de découvrir chez moi ? Que je peux être rock et renvoyer balader tout le monde alors que dans ma vie je suis toujours gentille et consensuelle ? Tiens donc, un côté de moi que je ne me suis pas permis d'exploiter !?

Ou peut être une chanson suggestive et sexy, moi qui suis tellement mal à l'aise avec mon corps, pour me reconnecter à la femme séductrice que je suis ! 

Ou encore cette chanson douce alors que je n'aime que les chansons où on rentre dedans pour montrer ce dont je suis capable et qui me permet de goûter enfin ma sensibilité....

Il y a autant de chansons que de messages vibratoires...

 

La chanson = la puissance de la musique et du son + la puissance créatrice du verbe + la puissance de intention 

 

C'est une structure extrêmement puissante. Inutile de vous demander pourquoi il est tellement facile de lobotomiser le cerveau de nos chères têtes blondes en les assommant de chansons à fréquences basses ( textes vulgaires ou violents ) enrobées dans des technologies modernes pour faire passer la pilule sans que personne ne voit le mal ! 

On peut tuer et rendre fou quelqu'un avec le son, ces techniques étaient employées pendant la guerre chez des prisonniers que l'on réveillé plusieurs fois dans la nuit en leur diffusant du Rock violent à décibels énormes !

La violence du son est une vraie violence pour les oreilles et aussi pour le corps énergétique de la personne. Cela peut la nourrir comme la détruire ! Il y a un véritable danger à être exposer à des fréquences qui ne collent pas à la notre !

 

Et pour éviter cela on a une solution naturelle :nos oreilles et le respect de notre élan, attirance pour telle ou telle mélodie, musique, chanson. CE QUE L'ON AIME est le moyen de reconnaissance de ce qui est bon pour nous ! 

 

L'opéra vous emporte : il est fait pour vous ! Le jazz vous submerge : plongez y sans retenue ! Le rock vous fait vibrer : faites vous plaisir ….etc … il n'y a rien à comprendre, il y a tout à ressentir !

 

J'ai eu du mal à faire comprendre cela à mon homme qui n'a absolument pas les mêmes goûts musicaux que moi : ce qu'il écoute est non seulement désagréable à mes oreilles mais en plus change mon énergie en moins de temps qu'il faut pour le dire, je me sens agressée et stressée par ces fréquences et quand on sait que c'est la musique qui lui l'anime cela nous demande une sacrée organisation... évidemment nous ne sommes pas composés de la même chimie interne, de la même sensibilité non plus ...

L'autre jour il a voulu me faire plaisir en mettant une chanson que j'aime (bien à fond les watts au moment du réveil) : malheureusement il a choisi l'une des chansons les plus mélancoliques qui soient dans mon univers et qui dès les premières vibrations me fit sentir la nostalgie et le passé : je n'avais vraiment pas envie d'entendre ça au lever ! Lui ne voyait là qu'une chanson sympa d'un artiste qu'il aime bien. 

 

Je n'écoute pas souvent des chansons ou la radio, j'ai besoin de le faire en conscience et je ne supporte pas longtemps d'enchainer des écoutes passives juste pour remplir le silence ! 

J'ai besoin du silence pour apprécier le son ! Je n'aime pas quand la radio hurle toute la matinée ou dans la voiture : c'est trop d'énergie, trop d'informations, trop de sons, de bruits.... trop de tout !

 

Pour apprendre à se respecter la dedans il est donc super important de connaître ses goûts, ses besoins, ses envies, ses limites. Sinon on subit ou on ne comprend pas la réaction de l'autre qui est aux antipodes de la notre.

 

Il a quelques années je fais la route avec un collègue commercial. La radio diffuse une chanson magnifique, les larmes me montent aux yeux, je suis complètement dans la chanson, et je projète mon univers intérieur comme si tout le monde vibrer à l'unisson avec moi … et là j'entends : 

  • « Putain il peut pas faire gaffe celui là, allez avance ! »

Mon collègue me ramenait à sa réalité en une fraction de seconde, il n'était pas en extase devant la chanson, il ne l'avait même pas entendu, il était plongé dans son monde à lui... 

 

On a tous une conception différente de ce qui nous touche, nous transporte ou nous laisse indifférent et cela m'a pris du temps pour me rendre compte que ce qui fonctionne pour toi ne fonctionne pas forcément pour moi, que ce qui t'anime toi personnellement me saoule et que ce qui me fait vibrer n'a rien d'attirant et de mélodieux pour toi !

 

En général on fini par se dire : «  ah ben les goûts et les couleurs hein !!! » Et oui ma pauvre dame, les goûts et les couleurs ça ne s'explique pas cela se ressent !