Timide mais je me soigne!

 

La timidité je connais depuis que je suis enfant ! Quand on me demandait de répondre au téléphone, que l'on m'interrogeait à l'école, que je devais parler à un étranger, j'étais hyper mal à l'aise et je vous parle même pas de chanter devant un public, même en famille c'était compliqué ! Cela me demandait beaucoup de courage là où certains s'exécutent sans la moindre résistance ! Frustrant n'est ce pas ? Ben oui ! Pas facile de perdre ses moyens et de se contenir en permanence !

Il n'est pas non plus évident de faire la différence entre de la fausse humilité et la timidité, d'ailleurs bon nombre de personne prennent la réserve de la personne timide comme de la fausse humilité :

«  Allez c'est bon, tu vas pas te faire prier ! », « Allez ,fait pas ta Star », etc … ne sachant pas le moins du monde le tsunami émotionnel qui nous dévaste à l'intérieur !

 

Alors comment j'ai réussi à dépasser ma timidité ?

Au courage oui mais pas que : par l'expérience et en changeant ma façon de voir les choses.

 

Voici quelques pistes à tester pour vaincre de temps à autre sa timidité :

 

1 Arrêter de penser que tout le monde vous juge et focalise sur nous ! Les gens sont la plupart du temps englué dans leur propre problématique, ils s'en fichent éperdument !

 

2 Se foutre de ce que les autres pensent ! L'avis des autres n'est que la vie des autres : cela ne parlent que d'eux pas de vous !

 

3 Apprendre à se connaître : quand on connait son mode de fonctionnement, ses gouts, ses envies et que l'on dessine sa personnalité il est beaucoup plus facile de se positionner et de s'affirmer.

 

4 Avoir le choix de vous lancer ou de ne pas le faire : souvent les personnes qui vous encouragent et insistent pour vous voir oeuvrer sont les mêmes qui n'osent pas prendre elles mêmes leur place ( et je sais de quoi je parle, j'en ai fait mon métier ) ! Vous avez toujours le choix de vous lancer dans le vide aujourd'hui ou demain !

 

5 Multiplier les expériences : plus vous ferez cette expérience, plus cela deviendra facile pour vous ( répondre au téléphone, parler à un inconnu dans la rue, engager la conversation , pour le commun des mortels c'est simple, pour un TIMIDE c'est une épopée non fantastique ).

 

6 Se sentir légitime ! J'ai le droit autant qu'un autre à la parole et à l'erreur ! Chacun à « sa place » et quand un timide prend la parole ou se met à chanter c'est parfois juste sublime justement parce qu'on s'attend à rien et parfois même au pire !

 

7 Goûter les extrêmes : en étant gêné de déranger ou de se faire juger on n'ose rien ! Prendre la décision que c'est ok et que tout te va : c'est pas grave d'être jugé, d'être critiqué, d'être remarqué ou détesté ça prouve juste que tu affirmes une part de toi et que tu es en vie !

 

8 S'amuser ! Passé le cap des «  qu'en dira -t-on » c'est vraiment amusant de jouer l'extrême inverse : devenir bruyant, extraverti, jouer les ados attardées, rigoler à pleine dents et plein poumon !

 

9 Ne prendre aucune étiquette pour soi ! Aucun jugement, compliment, avis ne parlent de vous et ne peuvent vous définir... vous avez TOUJOURS le choix d'accepter ou non pour vraie une étiquette qu'on essaie de vous coller !

 

10 l'Éloge des contraires : Vous pouvez accepter d'être « une super chanteuse » uniquement si vous êtes capable d'être à la fois «  la pire des chanteuses que j'ai jamais entendu de ma vie » ! Partant du principe que tout existe par son contraire , vous ne pouvait être une face sans accepter l'autre en même temps ! On ne peut pas chanter bien si on ne s'est jamais exercé à chanter comme une casserole ne serait ce que pour expérimenter sa voix !

 

11 La voie du politiquement correcte, de la modération vous éloigne de vous ! Ne pas trop faire de vague, pas trop bruyant, pas prendre trop de place, fuir et éviter tous les jugements, les risques potentiel de critiques ou expériences malencontreuses : voici la meilleure façon de rester enfermée dans sa TIMIDITÉ !

 

12 Accepter son humanité ! Son côté moche, ses vautrages, ses faux pas ! C'EST FACILE de s'aimer quand on réussi, c'est autre chose d'avoir de la compassion pour soi quand on échoue , quand on se loupe ! J'avais un collègue étudiant qui dégageait un charisme de fou : il se marrait tout le temps, il prenant tout avec distance comme si rien ne l'affectait directement : s'il avait une mauvaise note il en rigolait , s'il avait des compliments il en rigolait : et devinez quoi ? Il réussissait avec une telle facilité parce jamais il ne s'intéressait au résultat ! Ce qu'il voulait c'était vivre le mieux possible cette expérience et sa confiance balayait n'importe quel doute sur le passage ! C'était fascinant pour moi, petite TIMIDE qui avait besoin de bosser comme une folle pour se faire valider, accepter et avoir de supers bons résultats pour bien démontrer à quel point j'étais valable, légitime, aimable ! Finir première de ma promo a flatté mon égo mais ne m'a JAMAIS donné confiance en moi puisque je n'avais plus qu'une peur : DÉCEVOIR, NE PLUS ÊTRE À LA HAUTEUR …. et c'était reparti pour un tour de piste !

 

13 TOUT est toujours parfait et RIEN n'est jamais parfait ! Il n'y aura jamais les circonstances idéales, arrêtez avec le côté perfectionniste qui contrôle tout ( euh là on est bien d'accord que je parle aussi à moi ) : le bon moment c'est maintenant , y'en a pas d'autres !

 

14 Arrêtez de cogiter et passer à l'action ! Si vous restez en connexion avec votre mental surdimensionné et extrêmement créatif vous allez imaginer le pire : vous avez une imagination débordante : employez là pour imaginer le meilleur !

 

Les meilleurs moments que j'ai passé à changer de posture c'était grâce au chant ! Je vous invite vraiment si vous êtes chanteur(euses), à tester cela lorsque vous allez chanter devant quelqu'un : faites l'inverse de ce que l'on attend de vous et surtout de ce que VOUS attendez de vous : un pas de plus vers la liberté d'être Soi !