Prendre soin de ma voix!

Hygiène vocale: comment ça marche?

 

     Franchement je n'ai jamais vraiment eu besoin de m'occuper de la santé de ma voix ! Hors cas particuliers, « la voix » est solide et il est relativement facile, avec quelques bonnes habitudes de vie de la mettre au repos. Pourtant j'ai toujours eu des activités professionnelles où j'employais quotidiennement ma voix : commerciale, coach vocal, chanteuse... 

 

Voici les trucs et astuces que j'utilise quand ma santé vocale part en sucette :

 

1- Première chose que je fais : ouvrir le livre de « l'explication métaphysique des malaises et maladies » de Lise Bourbeau ou Jacques Martel : Un mal installé dans le corps physique trouve son origine dans un besoin émotionnel qui n'a pas été exprimé, il est toujours en lien avec ce que je vis en ce moment :

La toux – L'aphonie- La laryngite - Le RGO- Le chat dans la gorge- La crève – Grippe...

 

2- Silence : dès que j'en ai la possibilité j'arrête de parler . Le repos vocal est encore la meilleure façon de réparer ma voix. Faire la sieste, se reposer : si le corps fait signe qu'il a besoin de repos, c'est une bonne chose de l'écouter et de se mettre sur off. Si vous ne pouvez vous octroyer ce temps là, il criera beaucoup plus fort la fois suivante jusqu'à ce que vous n'ayez plus d'autres choix que de vous arrêtez !

 

3- Réduire l'acidité de mon corps : bon nombre d'infections et de maux sont dû à une acidité massive de l'organisme. En réduisant l'apport acide et augmentant les éléments alcalins, mon corps réduit l'inflammation : j'augmente ma part de fruits crus et légumes de saison et bio, j'utilise de l'eau de Quinton, petite diète pendant quelques jours, au pire une tisane laxative pour aider à éliminer et un bouillon de légumes. Je bois exclusivement de l'eau et des tisanes. J'arrête le gluten, les hydrocarbures, la viande, les produits laitiers et tout ce qui est lourd à digérer et industriel. J'utilise des huiles essentielles ( ma préférée : Ravinstara, Eucalyptus ) et je consomme le mélange magique : décoction curcuma frais, gingembre frais, citron et un peu de miel dans une eau chaude, matin , midi et soir. 

 

Je vous conseille de suivre les indications de votre médecin homéopathe ou d'un naturopathe hygièniste qui vous aidera à modifier le terrain pour éviter que ce genre de maux ne se répètent régulièrement. 

NE JAMAIS entreprendre vous même ces conseils sans un avis médical compétent. 

 

4- Limiter l'irritation : J'évite au maximum de tousser et racler ma gorge.

 

5- Je ne sors jamais sans mon écharpe autour du cou, histoire de maintenir la sphère cérébrale au chaud et détendue ( ça fait un peu grande Diva précieuse mais c'est très efficace ).

6- Si cela ne passe pas ( ce qui personnellement ne m'est jamais arrivé sauf en cas de sinusite ) au bout de quelques jours ; je prends rdv chez une microkiné ou un kinésiologue, histoire d'aider mon corps à faire passer l'émotion, la mémoire ou la croyance qui bloque la circulation d'énergie. Une bonne réflexologue, ou praticienne Shiatsu peut également être très utile pour remettre l'énergie du corps en route, mais cela ne dispense pas de s'octroyer un temps de repos.

 

7- Dehors j'inspire par le nez : ça évite que l'air froid entre au contact directement avec mes cordes vocales puisque le rôle du nez est de réchauffer l'air ambiant puis de le filtrer et enfin de l'humidifier. 

 

8- S'hydrater : boire de l'eau, avoir toujours une tisane à portée de main à la Mauve ou au Thym. Je fais aussi des inhalations d'eau de source directement sur les cordes vocales ( donc juste en ouvrant la bouche ) pour favoriser l'hydratation et donc réduire l'état inflammatoire ( et donc l'éventuel oedeme qui fait que je me mets à parler comme Garou ).

 

9- Je ne chuchote pas : soit je parle à volume médium, soit je me tais. Le chuchotement envoie de l'air sur les cordes vocales déjà mal menées : je ne conseille pas !

 

10- Je fais avec ce que j'ai : il m'est parfois arrivé de devoir faire un concert d'une heure en ayant une crève d'enfer ou une voix bien fatiguée. Dans ce cas là, je teste vite fait ce dont je suis capable et j'élimine toutes les difficultés majeures ( longues tenues de notes, projection etc... ) , j'adapte chaque chanson et mets le paquet sur l'interprétation et l'échange avec le public .

Faut pas se leurrer c'est quand même stressant de ne pas avoir son capital vocal quand on vient t'écouter , mais c'est aussi un challenge qui permet d'aller puiser là où habituellement on ne prend pas le temps de regarder. 

Il n'y a qu'un concert d'animation musicale que j'ai « foiré » parce que ce style de chanson demande d'envoyer la sauce ( 3 ou 4h de temps ) et que je ne pouvais sortir quasi aucun son , surtout en fin de soirée( heureusement je n'étais pas la chanteuse principale) . Lors de cette soirée mémorable y'a un gars bourré qui est venu me voir pour me conseiller de prendre des cours de chant parce que ma voix n'était pas bien placée ! Je l'aurai bouffé le mec ! ) : Sinistre expérience qui a mis définitivement fin à ma carrière de chanteuse de bal ! 

J'ai, suite à cette expérience arrêté ce genre de prestations qui depuis quelques temps ne m'intéressait déjà plus pour me consacrer à une autre forme d'expression : place aux jeunes ou à ceux qui en ont envie ! 

 

Je suis beaucoup plus à l'aise avec les concerts intimistes. Ce qui n'est pas du tout la même chose. Ceci dit chanter devant n'importe qui, dans n'importe quelles circonstances, dans n'importe quel endroit, en devant s'adapter au répertoire, avec n'importe quel matos : est extrêmement formateur  et j'ai adoré ça pendant des dizaines d'années ( plus de 30 ans ).

 

La voix est renforcée par une utilisation régulière. En cas de surmenage vocal, le repos est encore la plus simple et la meilleure solution.

 

11-Le souffle c'est la vie et c'est aussi le chant ! 

Je chante depuis que je suis enfant et j'ai pu le faire à n'importe quel stade de ma vie. J'ai eu des variations importantes de poids, des phases où je faisais plus ou moins d'activités physiques et il est évident que cela à beaucoup influencé mon souffle. 

Tout est lié et un corps fonctionnel, dont les muscles sont oxygénés sera toujours plus efficace qu'un organisme gavé de déchets et encombré.

Mais partant du principe que l'on fait avec ce qu'on a, cela ne m'a jamais empêché de chanter ou de me produire sur scène , cela me coûte juste plus d'énergie et génère également plus de stress. 

Ayant fait l'expérience de plusieurs corps dans une même vie, je confirme, même si cela semble évident, qu'être débarrassé de tout ce qui l'encombre est décidément la chose la plus extraordinaire à vivre : qu'il s'agisse de pensées , de poids, de jugements, de contraintes en tout genre... 

 

12- Alimentation :

J'ai également eu l'opportunité de passer à l'alimentation vivante pendant plusieurs mois et là aussi : perte conséquente de poids et des pensées de basses fréquences qui vont avec : c'était génial, même si pas facile d'adopter ce mode de vie, pour moi, à long terme : ma voix n'a jamais été aussi pure ( plus de secrétions, de glaire, de toux, plus aucun aliments pour l'encrasser ) : une expérience mémorable !

NE ME CROYAIS PAS , faites vous-même l'expérience si cela vous tente !

 

 

Après si vous êtes comme moi une droguée de la pizza et de la raclette : évitez les la veille d'un concert, de même que toutes les boissons sucrées et le gluten !

Les stars internationales passent rarement au Mac Do avant une prestation, je vous confirme que chanter derrière une choucroute ou une tartiflette n'est pas le plus adapté et que mes périodes de diètes ont toujours rendues ma performance meilleure ( clarté d'esprit, disponibilité physique et mentale, concentration …) ; Evidemment chacun est différent et je vous conseille encore sur ce point là de vous écouter.

Pour info Céline Dion mange des légumes vapeurs et du blanc de dinde cuits vapeur avant de monter sur scène pendant 3 heures ( le matin un jus vert ). Parfois une banane dans la journée quand elle court entre des dizaines de rdvs !

 

13- Alcool et cigarette :Un dernier mot sur l'alcool : s'il permet de détendre certaine personne et il assèche aussi les muqueuses ! Comme l'alcool est du sucre il favorise aussi l'apparition de glaires. Après chacun fait comme il peut je ne suis pas adepte de la chose personnellement ! Idem pour la clope : chacun ses addictions pas facile d'être juste soi... mais cela crée des mucosités pénibles à gérer.

Lorsque j'ai arrêté de fumer il y a maintenant vingt ans / je n'ai jamais eu autant de problème vocaux ( laryngites, bronchite, toux grasse le matin etc... ) : mon organisme était passé en mode détox et il m'a fallu un an pour me débarrassé de tous ces déchets ( 3 mois après avoir arrêté ma peau sentait encore la cigarette ). Donc attention de ne pas arrêter si vous entrer dans une période ou vous allez solliciter beaucoup votre voix sans parler du stress que cela génère ( se faire accompagner : hypnose, kinésio, microkiné, emdr... ).

 

Plus les muscles sont sollicités et entrainés plus la voix se fortifie et devient solide ( à condition d'adopter de bonnes habitudes ).

 

Chouchoutez votre voix, c'est votre fidèle carte de visite vibratoire et émotionnelle : elle vous le rendra au centuple ! 
 

Carole Jobard

Vidéo Bonus:
https://drive.google.com/file/d/1w5kyxb4py4vUXDpNv2wjaNlbkPb6VC9M/view?usp=sharing